Résultats de 1 à 6 sur 6

Sujet : Assembleur, Objet rétrograde ?

  1. #1
    Membre MP
    Inscrit
    août 2013
    Messages
    2 538

    Assembleur, Objet rétrograde ?

    Quel intérêt pour l\'assembleur et surtout quelle actualité !!
    Admin retraité du site MoteurProg.Com" la meilleur façon de remercier est de pouvoir aider les autres à son tour !! "http://www.moteurprog.com

  2. #2
    Visiteur MP
    Visiteur MP
    Salut moby,

    Je debute en ASM, pourrai tu me dire quelles sont aujourd\'hui les utilisations les plus courantes de l\'ASM en générale dans le milieu professionelle ? Parce que fo qd même avoué que c\'est pas un langage facile l\'assembleur et je pense qui fo vraiment y voir une certaine utilité pour se lancer dedans !!!

  3. #3
    Membre MP
    Inscrit
    août 2013
    Localisation
    12100
    Messages
    687
    Bonjour,

    de 1972 à 1990 environ, la plupart des logiciels pointus étaient programmés en assembleur.
    Depuis, le C permet de programmer en mix: langage de haut niveau + assembleur en mélangeant les deux.
    D\'autre utilisent par exemple le FORTRAN qui appelle des sous programmes en assembleur qui nécessitent une grande vitesse pour des traitement répétitifs.

    Actuellement l\'assembleur a évolué et comporte de nombreuses directives qui l\'apparente à un langage de haut niveau.

    Pour une même analyse, un programme en assembleur peut avoir une taille parfois inférieure au dixième du code produit par un langage de haut niveau.

    Enfin, pour un programmeur, savoir l\'assembleur, c\'est bien connaître la structure de la machine et son mode de fonctionnement. C\'est donc un plus dans sa propre culture technique.
    Personnellement j\'utilise MASM de Microsoft qui est maintenant gratuit. La dernière version est ML version 6.15 de mars 2000.
    Amicalement
    moby
    moby

  4. #4
    Membre MP
    Inscrit
    août 2013
    Messages
    329
    L\'assembleur, rétrograde ? On peut voire ça comme ça mais sans ASM il ne reste rien de bien performant. Maintenant la mode est à créer de nouveaux langages, eux-mêmes surcouches de langages, récursivement jusqu\'à l\'ASM. Au final, le code compilé n\'est ni plus ni moins que de l\'ASM. L\'utilité alors ?
    D\'abord, comprendre :

    comment ça marche ???, ensuite créer des programmes optimisés au maximum, voire utiliser l\'assembleur à des fins ludiques (corewarriors, des progs qui se battent en mémoire) ou plus où moins légales (je pense notamment aux buffer overflows et à toutes les méthodes employées pour détourner un programme de son utilité principale, qui recquièrent une bonne connaissance de l\'ASM).

    Au final, l\'ASM évolue toujours, et c\'est la base des bases, l\'ultime langage à connaitre pour programmer le plus efficacement possible et comprendre comment fonctionnent les choses \"réelement\". Désolé j\'arrive pas à me monter + clair Voilà mon idée sur l\'ASM, et c\'est en gros toutes les raisons qui font que je l\'utilise.

  5. #5
    Membre MP
    Inscrit
    août 2013
    Messages
    1 823
    Une remaque tardive pour ce post.

    Pour moi l\'assembleur a une importance de part sa nature.

    Quelque soit le langage (comparont le a une mecanique) si on le demonte pour en extraire ses rouages, on fini toujours par du code machine que seul l\'assembleur peux modeliser de façon humaine et \'unilangage\'.

    Tout part de l\'assembleur et retourne vers l\'assembleur (j\'utilise le terme \'assembleur\' en lieu et place de code machine)

    C\'est donc le SEUL moyen de saisir une mecanique programmatique dans son enssemble.

    Son utilisation peut donc être perçue comme \'retrograde\' dans des cas precis d\'application, mais sa maîtrise apporte une connaissance bien supérieure du système qui heberge un langage evolué.

  6. #6
    Membre MP
    Inscrit
    août 2013
    Localisation
    12100
    Messages
    687
    Pour de la programmation de procédures, il crée de nouveaux espaces de liberté. En effet, lorsqu\'on regarde ce que génère un compilateur, on trouve un code trés pauvre et trés stéréotypé. Ainsi des instructions telles que LOOP, REP, LODS, STOS ne sont jamais utilisées malgrés leur puissance. Il en est de même des action sur les bits tels que BTR, CLD, STD, CLC, STC... et de nombreuses autres......
    Par utilisation de toute une panoplie d\'instructions, on peut créer des procédures performantes dont la taille est d\'environ un tiers de celle obtenue par un langage de haut niveau, donc une vitesse d\'exécution améliorée dans le même ordre de grandeur...
    Enfin, je considère que nul ne peut se dire informaticien qu\'il n\'a jamais programmé en assembleur....
    moby

Informations du sujet

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membre(s) et 1 visiteur(s))

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Please disable Adblock!